Acceuil / Culture / Les TICs, les médias et l’éthique

Les TICs, les médias et l’éthique

Penser les médias, c’est se mettre bon gré mal gré entre le marteau et l’enclume, c’est se jeter dans une mer houleuse et céder au courant et au va-et-vient des vagues qui ne cesse de te secouer. Ce n’est plus ici question d’être pour ou contre, non plus de citer ces côtés positifs et négatifs ou affirmer et infirmer son utilité, mais d’autres questions plus fracassantes ne cessent pas de ravager ton esprit dès lors que tu te mets à distance et tu remets en question ce moyen à la fois paradisiaque et infernal. Le but ultime ici est d’abord comprendre ce que c’est les Médias, leur but, leur intérêt, leur force, leur poids et à quel point ils représentent la vérité «  un mensonge coagulé et répété » selon le fameux philosophe immortel F. Nietzsche.
L’essence des médias reste encore fluide, ce qui fait la difficulté d’en mater ou forger une définition précise, d’ailleurs ils n’ont plus une seule fonction ni une seule vision, la vérité se découvre pour elles sous de multiples facettes. Les médias s’avèrent un moyen pertinent pour diriger le cosmos, un moyen de domination de l’Autre, un moyen pour présenter d’une part la vérité falsifiée d’une autre part le mensonge maquillé et solidifié pour se métamorphoser en vérité.
Qu’on est-il alors de l’éthique ?
En gros, les Médias sont tellement loin de l’éthique de sorte que l’este l’est de l’ouest ou plus, c’est l’intérêt économique, politique et religieux qui conditionne sinon s’accapare des médias, ils sont devenus mêmes au service de chaque idéologie grandissante à condition qu’elle soit à même d’affronter les autres intérêts, c’est la jungle en un certain sens.
À nos jours, on est forcé de faire remarquer qu’au-delà du Bien et du Mal se dressent les Médias, la force indestructible à craindre avant tout autre chose, une arme plus efficace que la nucléaire, il suffit de dominer ce champ pour dominer le Monde, la pensée et imposer son style sinon sa vision du monde.
Qui ne connait pas TRUMP dernièrement ?
À dire vrai, les Médias lui ont bien préparé la voie et ils ne cessent pas encore de le gonfler ainsi que son projet, attendant donc l’explosion, quand le ballon ne supporte pas cette forte pression multipliée.
La rumeur allait dans un sens ou dans un autre, selon l’humeur des conteurs et le vrai reste confus et insu, ainsi le monde se baigne constamment dans l’ignorance et le chahut, situation atroce, absence de sens, le témoin reste bouche bée devant cette impasse, cette avalanche de reproches ne cesse pas de se courber encore et plus.
Grosso modo, les Médias ont perdu leur rôle ultime, par ailleurs leur valeur, transmission du vrai et du réel, mais passons sur le fait que l’on trouve toujours des pépites à la surface du tamis, d’autres moyens intimement liés à ce champ- les médias- permettent la mis à nu du vécu, ainsi le cas des réseaux sociaux, le seul moyen accessible à tout le monde, le seul refuge devant l’absence des multiples libertés sacrées ; de penser d’abord, d’expression ensuite et d’écriture enfin. Toutefois, ce domaine ne reste plus intact, l’autre facette du paradisiaque est l’infernal, l’absence du contrôle dans ce monde magique risque de dévier sinon de rendre la vérité labyrinthique et imperceptible, l’affaire se complique alors.
L’intrigue est passionnante, l’histoire est attirante, mais quand l’être humain est la victime, l’affaire est à revoir sinon à abolir, les Médias doivent reprendre leur but ultime, encensé et lauré un peu partout c’est diffuser la vérité et piétiner le vraisemblable, partager le réel sans maquillage ni couleur, le noir et blanc d’ailleurs étaient et restent les couleurs de la nature pure, ainsi l’éthique et les Médias se retrouveront une autre fois et accompliront leur rendez-vous perpétuel dans l’espoir de sauver le reste de ce qui était objet de tuerie et massacre.
« Le serpent qui ne change pas de peau meurt », les Médias doivent changer et la peau et le sang qui coule dans les veines, car le point culminant de ce changement serait la vérité à réhabiliter.

Abdessalam Ouhmid

Lire aussi

Milan Kundera : Invitation à la pensée.

Ecrit par :Abdelouahed HAJJI  Raconter une histoire dans le système de pensée de Milan Kundera …