Acceuil / Afrique / La coopération transfrontalière Tominian-kossi un cas d’école en Afrique de l’ouest.

La coopération transfrontalière Tominian-kossi un cas d’école en Afrique de l’ouest.

La gestion des terres de culture en Afrique est souvent source de conflits récurrents entre leurs utilisateurs soit au niveau d’un même village soit entre deux villages voisins.
Ainsi en 2006, deux villages frontaliers : Ouarokuy (Province de la Kossi au Burkina-Faso) et Wanian (cercle de Tominian au Mali) pourtant intimement liés par des relations de mariage et bien d’autres se sont violemment affrontés faisant de nombreuses victimes entraînantes du coup la rupture des relations séculaires d’entrainaient les deux villages.
Pour restaurer la paix entre ces deux villages et leurs environnants et promouvoir le développement local, les collectivités frontalières concernées ont sollicité un appui technique et financier du Projet d’appui au Programme frontière de l’union africaine de la Coopération allemande.
Cet appui a conduit à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une Convention de Gestion des Ressources naturelles transfrontalière et la construction et la mise en service d’un Centre de Santé Transfrontalier à travers le Groupement de Coopérative sanitaire transfrontalière entre la Province de la Kossi et le Cercle de Tominian.Résultats de recherche d'images pour « cercle tominian mali »
Pour renforcer la collaboration entre les collectivités transfrontalières concernées, avec l’appui technique et financier du Programme Frontière de l’Union Afrique de la Coopération Allemande GIZ, le Mali et le Burkina-Faso ont procédé à la signature d’une convention de Coopération transfrontalière.
Ainsi, le 27 mai 2015 une convention portant création d’un Groupement local de Coopération transfrontalière (GLCT) entre les communes frontalières du cercle de Tominian, région de Ségou, république du Mali et les communes frontalières de la Province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun, République du Burkina-Faso a vu le jour.
Le groupement local de Coopération transfrontalière a une vision, des missions et objectifs et des domaines d’interventions.

La Vision :
Faire de l’espace transfrontalier Tominian-Kossi à l’horizon 2025, un modèle d’intégration socio-économique et culturelle de proximité basé sur la production agro-sylve-pastorale, le désenclavement et le renforcement des services sociaux de base un environnement apaisé et sécurisé.

Les missions et objectifs :
Le GLCT a pour mission de réaliser des services et porter des projets d’équipements, gérer des services publics transfrontaliers, réaliser des infrastructures, porter des démarches de gouvernance territoriale qui présentent un intérêt pour chacun de ses membres et entrent dans le champ de leurs compétences respectives. Il se veut également assumer le rôle d’autorité de gestion ou d’organisme intermédiaire des programmes de coopération territoriale africaine ou porter des outils de développement territorial intégré.
Ainsi, le GLCT dans ses actions envisage :

  • Promouvoir des projets transfrontaliers relevant des domaines de compétences communs des communes concernées ;
  • Développer des équipements communs, le cas échéant mutualiser les services dans l’espace transfrontalier ;
  • Soutenir les réseaux de citoyens qui contribuent à des actions de coopération transfrontalières ;
  • Assurer un rôle d’impulsion, d’accompagnement de plaidoyer/ lobbying afin de favoriser la réalisation de projets d’intérêt transfrontalier ;
  • Mobiliser les ressources financières ;
  • Promouvoir et faciliter la formation de réseaux transfrontaliers ;
  • Participer à des échanges d’expériences de coopérations transfrontalières à l’échelle nationale, africaine ou internationale.

Les domaines d’interventions :
Les collectivités territoriales concernées interviennent dans les domaines relevant de leurs compétences, notamment :

Ezekias Dembele secrétaire général de la commune de Tominian , Mali

Lire aussi

Économie populaire et développement local en contexte de précarité : l’expérience de l’Afrique de l’Ouest

Par :Louise Favreau Les sociétés ouest-africaines se caractérisent principalement, au plan socio-économique, par une prédominance de …