Acceuil / Culture / Être Marocain, c’est quoi?

Être Marocain, c’est quoi?

Par :Abdeslam Ouhmid
Être marocain, c’est respirer l’air marocain, avoir le Maroc non seulement dans son cœur mais aussi dans ses veines, il coule avec le sang, c’est avoir le Maroc en tant que source, mais encore cause d’existence. Être marocain, c’est penser le Maroc, pleurer pour l’essor d’un tel pays qui a été au sommet de son développement non loin d’ici, avant que ces troupes de bandits le soumettent à leurs pleines guises individuelles au détriment de l’intérêt commun. Être marocain, c’est remonter dans le temps et déchiqueter le rideau pour découvrir sa vraie histoire, ses origines pures loin de toute sorte de déviation et de falsification. C’est réorganiser et reconstituer les différents éléments épars du puzzle pour déchiffrer son image vraie et son arrière-plan.
Être marocain, c’est confier son temps, sa santé, son travail et son être à un tel pays géant africain. Être marocain, c’est servir et se sacrifier à la progression et le développement intarissable du pays, mais de l’autre côté bénéficier de ces richesses maritimes, minières et agricoles aussi.
Sommes-nous donc des Marocains, de vrais Marocains ? Sommes-nous fidèles à l’héritage de nos ancêtres résistants qui se sont mis face à l’arme étrangères qui ne cessait de les guetter et les cauchemarder ? Nos responsables sont-ils des Marocains ? Ont-ils vécu leur enfance entre les ruelles marocaines ? Ont-ils bu le thé marocain ? Ont-ils mangé à la marocaine ? Ont-ils passé des jours et nuits dans les hôpitaux marocains en attendant, le médecin ou la guérison devine ? Sont-ils vaccinés à la marocaine ?
J’en doute fort, le Maroc pour eux n’est plus qu’une vache à traire, un champ à exploiter pour leurs investissements et projets sans tarifs ni taxes ni impôts à citer. Ils ne servent jamais les intérêts du Maroc, mais seulement leurs visées individuelles. De cela nous pouvons affirmer et confirmer qu’ils ne sont des Marocains que par nationalité.
La marocanité, le patriotisme et le sentiment d’appartenance à ce sol sont tellement loin d’eux. Comment alors des non-Marocains prennent le sort de ce pays entre leurs mains ? Comment se sont-ils arrivés à détenir la gestion de ce pays déraciné de son histoire, violé et assujetti à une destinée floue, une finalité implicitement prévue ? Qui a livré et légitimé à ces imbéciles et ineptes de direction de ce bateau en plein océan afin de le déboussoler et le désorienter, le jeter dans ce labyrinthe sombre, sans issue ni aperçu. Énigme inexplicable, incompréhensible et indéchiffrable.

Le profil vidéo des jeunes des vallées en mouvement:

Abdeslam Ouhmid

Lire aussi

Un voyage de Fès au Tafilalet en 1787

L’orientaliste autrichien François de Dombay n’est pas seulement, pour nous, le premier traducteur du Qirt’âs …